vendredi 6 avril 2012

Éducation Physique

Il y a déjà 7 ans, alors que nous habitions encore dans l'Ouest de l'Ile chez nos parents, Benoit Gosselin et moi avons passé une bonne partie de l'été à tourner un film super long et décousu, mais non dépourvu de charme : Élémentaire mon cher Walter.
Au printemps suivant, en 2006, alors que nous étudiions tous deux en physique à l'UdM (en ce qui me concerne, plus pour très longtemps), nous le présentions au CACOUMADEPUDEM (Concours annuel de courts métrages amateurs du département de physique de l'université de Montréal).

Depuis, chaque année, nous nous promettons de remettre ça. Mais la vie a fait de nous des hommes occupés.

Cette année était la bonne. En deux semaines, in extremis avant la date de tombée, nous avons monté ce film parfaitement absurde qui n'a de physique que la terminologie. Il était présenté le 5 avril dernier, lors de la 10e édition du CACOUMADEPUDEM.

Le film a gagné deux des trois prix Albert : Meilleur acteur (Benoit Gosselin) et Meilleur film !
Le prix de la meilleure physique a quant à lui été décerné aux Amours Complexes (c'est à voir!), film de Françoise Provencher, organisatrice vétérante du CACOUMADEPUDEM.

1 commentaire: